Galerie de Photos

Spad VII

Spad VII

Historique :

Conçu par Louis Béchereau pratiquement en parallèle avec le peu classique Type G (SG. 1), le Type H beaucoup plus classique conservait les mâts d’interplan caractéristiques des précédents chasseurs SPAD : il était construit de la même façon. Propulsé par un nouveau moteurV8 refroidi à eau, le Hispano-Suiza 8Aa de 150 ch, le prototype du Type H fut également désigné du nom de SH.1 il vola en avril 1916. Les essais prouvèrent que le SH. 1 représentait un progrès décisif dans le domaine de l’aviation de chasse.

 

Dès le 10 mai, SPAD recevait commande de 268 exemplaires sous la désignation officielle de Spa.VII Cl (monoplace de chasse). On ignore d’où sort au juste l’étymologie de ce nom, mais les lettres désignant chez SPAD les séries d’appareils en ordre alphabétique semblent avoir été remplacées par un système plus ou moins conforme avec les désignations attribuées par le SFA (Service des Fabrications de l’Aviation). Par conséquent, la version de série de Type H reçut chez le constructeur le nom de S. VII.

 

Ce robuste appareil avait une structure très solide et d’excellentes qualités de vol; il ressemblait beaucoup au SH.1. Il en conservait le radiateur circulaire à l’avant, mais ne possédait pas de grosse casserole d’hélice la surface alaire était augmentée d’1,85 m2. Son armement se composait d’une unique mitrailleuse Vickers de 7,7 mm, équipée d’un dispositif de synchronisation Birkigt. Au début, les livraisons étaient lentes le 25 février 1917, seuls 268 S.VII avaient été livrés à l’Aviation militaire, plus 39 au Royal Flying Corps. On commença à parler du S.VII comme de la « mitrailleuse volante » de l’as français, Georges Guynemer.

 

A partir de décembre 1916, Guynemer révéla à Béchereau que  » les 150 ch du SPAD ne peuvent lui permettre de rivaliser avec le Halberstadt celui-ci grimpe mieux et, par conséquent, jouit d’un avantage indiscutable « . Ce fut là une des raisons pour la remotorisation des S.VII avec un moteur HS 8Ab de 180 ch à partir du printemps 1917. Le S.VII fut construit non seulement chez SPAD mais également chez SPAD et Janoir, Blériot Aéronautique, Kelîner, Regy, Gremont, S.E.A. et de Marçay : 5 500 exemplaires furent en tout construits. En outre, 120 appareils furent fabriqués en Grande-Bretagne chez Mann Egerton et 100 chez L. Blériot (Aeronautics) pour le RFC; en Russie, un peu plus de 100 exemplaires furent construits chez Dux.

La plupart des escadrilles de chasse françaises furent équipées de S.VII. Ce chasseur ne fut pas utilisé que par la Grande-Bretagne et la Russie, mais aussi par la Belgique, l’Italie et les Etats-Unis. Après la première guerre mondiale, des S.VII furent déployés au Brésil, en Tchécoslovaquie, en Estonie, en Finlande, en Grèce, au Pérou, en Pologne, au Port

 

La maquette :

Echelle : 1/24

Conception : Balsa entoilé papier japon

Date

3 novembre 2019

Tags

Spad VII

Nos coordonnées

109 rue de Port Haliguen 56170 QUIBERON

  • dummy+33. 6 37 18 59 87

  • dummy contact@pierresellier-aero.com

Image

Search